OZU EN COULEURS ET EN DVD

Le centenaire de la naissance d’Ozu Yasujirô était célébré le 12 décembre 2003, mais, pour des raisons compliquées de droits audio-visuels, Arte Vidéo vient seulement d’éditer cinq films en couleurs de la dernière période du cinéaste de Kamakura, le sixième, Herbes flottantes (Ukigusa, 1959), un des plus beaux, manquant hélas à l’appel pour les mêmes raisons.
Restent tout de même les cinq films en couleurs allant de Fleurs d’équinoxe (Higanbana, 1958), au dernier, Le Goût du saké (Samma no aji, 1962), en passant par le désopilant Bonjour (Ohayô, 1959), remake de Gosses de Tokyo (Umarete wa mita keredo…, 1932), figurant dans le coffret comme une sorte de “bonus”, Fin d’automne (Akibiyori, 1960), et l’admirable Dernier caprice (Kohayagawa-ke no aki, 1961), avec le grand acteur Nakamura Ganjirô. Tous ces DVD proposent évidemment les films dans d’excellents tirages, le chapitrage, les bandes-annonce originales, très rétros, et des bonus différents regroupés sous le titre Autour du film. Fleurs d’équinoxe est présenté par l’incontournable Wim Wenders, et contient de brefs entretiens extraits de… Tokyo-Ga, documentaire du même Wim Wenders édité aussi chez Arte Vidéo. Dernier caprice propose un émouvant portrait de l’irremplaçable actrice Hara Setsuko, “la disparue”, dont le beau visage illumina les films de Kurosawa, de Naruse et de la plupart des Ozu d’après-guerre. Bonjour propose le documentaire de Jean-Pierre Jackson, ancien directeur de la société de distribution Alive, “Ozu, éternel contemporain”, et Le Goût du saké une série de brefs hommages rendus par des cinéastes contemporains, ainsi qu’une interview de Yoshida Kijû, dont l’essai Ozu, ou l’anti-cinéma est publié parallèlement par Actes Sud et Arte-Editions). Fin d’automne propose, pour sa part, un entretien avec l’actrice Okada Mariko, par Charles Tesson.
Cette série, qui souffre hélas de l’absence d’Herbes flottantes, n’est, espérons le, qu’un début dans l’édition en DVD de la plupart des films d’Ozu qui sont sortis en France. C’est en tout cas un must absolu pour les admirateurs du cinéaste, qui n’auront pas attendu les DVD pour découvrir ces films, mais qui pourront les avoir à disposition sur la durée.

O-tanoshimi-ni,

Max Tessier

Sortie chez Arte Vidéo
Fleurs d’équinoxe (Higanbana, 1958, 2h)
Bonjour (Ohayô, 1959, 94‘)
Fin d’automne (Akibiyori, 1960, 2 h)
Dernier caprice (Kohayagawa-ke no aki, 1961, 103’)
Le Goût du saké (Samma no aji, 1962, 113’), ainsi que Gosses de Tokyo (Umarete wa mita keredo…, 1932), uniquement avec le coffret.
Prix : 22,98euros (le DVD), 69,98euros (le coffret).