GOLD RUSH, YÛ Miri

YUMINAGA Hidetomo est le président directeur général d’une chaîne de Game Center et aussi le gérant d’une salle de pachinko de style moderne, le Végas, à Koganechô, un quartier de Tôkyô synonyme de plaisirs dangereux. Homme coléreux et passionné par la culture d’entreprise, il n’a qu’une idée en tête: préparer son fils cadet, Kazuki, à prendre sa place. De fait, Kazuki, bien qu’il ne soit qu’un adolescent de 14 ans, suit déjà l’éducation spéciale d’un futur décideur et doit être considéré comme l’égal de son père durant les réunions de travail. Mais depuis un an, déjà, il paraît être hanté par une terrible angoisse de vivre et change de personnalité jour après jour. Il ne va plus à l’école et endure sa vie en errant dans les quartiers louches, s’adonnant régulièrement à la drogue en compagnie d’une bande de délinquants. Opressé par un sentiment de colère et de solitude, il réalise brusquement que la différence entre enfant et adulte est une question de pouvoir. C’est alors qu’il franchit la frontière à ne pas dépasser et commet l’irréparable en tuant froidement son père à coups de sabre, sans le moindre sentiment de culpabilité. Dissimulant le cadavre, l’adolescent croit trouver un refuge dans l’argent et veut devenir directeur de pachinko, acharné à succéder à son père. À l’heure des désillusions et alors qu’il perd de plus en plus les pédales, le garçon tente de reprendre le dessus avec l’aide de KANAMOTO, un yakuza qui le prend en affection, et de Kyôko, une jeune fille de son âge. Ils parviennent à lui faire comprendre qu’il doit se comporter vraiment comme un adulte…
Les relations familiales (violence, domination et instabilité) sont une fois encore au cœur du nouveau roman de YÛ Miri. Gold Rush est un roman noir, dans lequel l’auteur se concentre particulièrement sur les rapports qu’entretiennent les différents protagonistes, chaque action ou chaque parole pouvant emplir d’inquiétude le lecteur. Le récit se transforme parfois en une superposition du quotidien et d’hallucinations étranges entourées de mystères, qui révèlent la profonde détresse d’un adolescent qui n’a plus aucun point de repère.
Clément Bonnier

 

GOLD RUSH
YÛ Miri
Éd. Philippe Picquier,
Paris, mars 2001, 300 p., 135 frs.



 

 


 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る