CRUELLE VIRTUALITE

Internet, on le sait, c’est drôlement pratique. Ça l’est tellement que certains y mènent une double vie. C’est le cas de Tokoroda Ryôsuke, cadre dans une société de produits alimentaires, marié et père d’une adolescente. Pour cet homme apparemment sans histoire, les choses ont mal tourné. Il a été lardé de vingt-quatre coups de couteau. Cet assassinat est le point de départ de ce roman palpitant qui démontre une nouvelle fois la maîtrise de Miyabe Miyuki qui déroule son récit avec minutie, entraînant le lecteur dans toutes les directions sans que celui-ci n’y trouve rien à dire. Après le décevant Crossfire (trad. par Gérard Siary et Mieko Nakajima-Siary, éd. Philippe Picquier, 2008], Du sang sur la Toile signe le retour en forme de la reine japonaise du crime. Un roman à dévorer sur la plage.     O. N.

Miyabe Miyuki, Du sang sur le Toile, trad. par Karine Chesneau, Ed. Philippe Picquier, 2010, 19,50 €