HIROSHIGE RETROUVE ENFIN SON EDO

Artiste remarquable, ouvrage remarquable. Depuis plusieurs années, l’éditeur Taschen a redoublé d’efforts pour rendre le livre d’art abordable au plus grand nombre. Mais cet engagement ne s’est pas réalisé au détriment de la qualité, bien au contraire. Taschen s’est attaché à proposer des livres avec une qualité d’impression quasi irréprochable tout en s’attachant à explorer le monde des arts dans toute sa diversité. S’il fallait en donner une preuve, Cent vues célèbres d’Edo de Hiroshige suffiraient à elles seules tant par le choix que par le soin apporté à la réalisation du produit lui-même. Utagawa Hiroshige (1797-1858) fut l’un des plus grands paysagistes japonais et l’un des derniers grands maîtres de l’estampe. Ses œuvres sur le mont Fuji et sur Edo (actuel Tokyo) sont très connues, pourtant elles ont souvent été sous-estimées car les reproductions qui en avaient été faites étaient de médiocre qualité. Grâce à Taschen et aux deux auteurs Melanie Trede et Lorenz Bichler qui ont décidé de reproduire fidèlement les planches de l’ouvrage original conservé au Ota Memorial Museum of Art de Tokyo, les paysages et l’atmosphère de la ville se dévoilent sous nos yeux avec toutes les nuances de couleurs et des détails qui reprennent tout leur sens. En choisissant de publier Cent vues célèbres d’Edo dans sa collection XL, c’est-à-dire très grand format, l’éditeur allemand est allé jusqu’au bout de sa logique qui consiste à donner aux lecteurs une qualité de lecture extraordinaire. Celle-ci est renforcée par les textes de présentation des deux spécialistes de l’ukiyo-e ou “images du monde flottant”. Ils replacent l’œuvre dans son contexte historique et proposent des éclairages fort intéressants sur les scènes dessinées par Hiroshige. Il ne vous reste plus qu’à vous précipiter chez votre libraire et pour 100 euros, vous recevrez en échange un magnifique livre d’art qui les vaut très largement.
Claude Leblanc

Cent vues célèbres d’Edo de Utagawa Hiroshige. Textes de Melanie Trede et Lorenz Bichler, éd. Taschen, 100€.