Paki

Au Japon, on ne mange pas qu’avec des baguettes. Fourchettes, couteaux, cuillères,
rien de tout ça n’est absent des tiroirs des cuisines. Pourtant, quand on achète
un bentô pour son déjeuner, ces fameux plateaux-repas aussi copieux que variés,
la question de savoir avec quoi on va le manger ne se pose pas. Quand elles ne
sont pas accolées directement au produit, les baguettes sont systématiquement
proposées, voire imposées, à la caisse par le vendeur. Idem dans la majorité
des restaurants et bistrots de l’Archipel qui s’épargnent ainsi une quantité
non négligeable de vaisselle. Il s’agit de baguettes jetables en bois renfermées
dans un étui en papier ou en plastique et généralement accompagnées d’un cure-dents
également en bois. De quoi entretenir une polémique vieille maintenant de plusieurs
décennies selon laquelle ces baguettes sont un désastre écologique. Car qui dit
consommation quotidienne de baguettes en bois jetables dit déforestation intensive
avec tous les problèmes environnementaux que cela induit. Près
de 90 % de la production de ces baguettes (plus de 20 milliards de paires par
an) proviennent de Chine où très rares sont ceux qui pratiquent le boisement
pour renouveler les forêts. Certains soulignent cependant que le marché de ces
baguettes jetables fait vivre à lui seul des populations entières de Chinois,
sans se demander, sans doute, quelles pourraient être les solutions de rechange
pour entretenir l’activité économique des régions concernées. Et des millions
de Japonais continuent chaque jour à faire craquer leur baguettes en les séparant
: paki (パキ).
Pierre Ferragut

 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る