Fumeurs? Non-fumeurs?

En fréquentant les forums japonais sur internet, on tombe parfois sur des sujets très débattus. Le tabac en fait partie. Entre les fumeurs qui revendiquent leur liberté en confondant parfois individualisme et égoïsme, et les non-fumeurs dont certains jouent les utopistes en prônant une société sans tabac, les avis sont partagés et montrent bien que même si les médias ne l’expriment pas toujours, le peuple, lui, n’en pense pas moins: sujette à controverse, la cigarette a pris feu! Jugez par vous-même: «Si vous ne pouvez pas supporter le tabac à ce point, vous n’avez qu’à changer de pays. Moi, les bonnes femmes anti-fumeurs complètement hystériques, je peux pas les sentir» ; «Il faut une forte augmentation de la taxe sur le tabac» ; «Il n’y a rien de plus décevant que d’aller au restaurant en famille et que quelqu’un vienne fumer à côté de vous» ; «J’aimerais bien qu’on arrête d’imposer une justice à sens unique. [Les non-fumeurs] parlent de droits de l’homme, mais ce sont eux qui les bafouent» ; «Toute personne de plus de 20 ans a le droit de fumer, mais il n’existe pas de droit de polluer l’air des gens» ; «Dans la rue, on en voit qui fument en marchant sans imaginer une seconde qu’ils polluent l’air de ceux qui sont derrière eux» ; «A écouter les anti-fumeurs, on a l’impression d’un mouvement d’épuration ethnique». N’en déplaise aux non-fumeurs, les accrocs de la cigarette au Japon ne se cachent pas pour fumer. Une bonne bouffée sans scrupule: puhaaa! Et vous savez quoi? Il paraît qu’ils sont en train de se mettre au cigare…
Pierre Ferragut