NATALITE ET DROIT D’ASILE….


Il est bien connu que le Japon est un pays vieillissant, comme certains pays d’Europe, Allemagne et Italie en tête. On s’alarme en pensant qu’en 2100, il ne restera que 65 millions de Japonais sur les 127 que compte le pays actuellement. Un bol d’air pour les vieux habitants de ce pays exigu, mais aussi une menace d’extinction nationale! D’autant qu’en Asie les voisins des Japonais se portent de mieux en mieux, ça fait longtemps que la Chine et l’Inde sont passées au milliard…Devant cette menace, le gouvernement japonais envisage de mettre le troisième âge au service du premier. En effet, le système de garderie et de crèche au Japon quasi inexistant, est un point faible pour les femmes qui désirent famille et carrière; et il semblerait qu’elles optent pour le travail. C’est une des raisons du mauvais taux de natalité au Japon. Ainsi, une belle enveloppe va être attribuée pour ce projet au ministère de la Santé. C’est également en ce moment que le Japon songe à reformer ses lois sur le droit d’asile. Les questions d’immigration ont toujours été sensibles dans un pays qui a évolué de façon autarcique pendant 250 ans et l’assimilation des Coréens résidents au Japon a été très lente. L’est–elle complètement? Les débats continuent. Au début des années 80, exceptionnellement 10.000 réfugiés de l’ex-Indochine ont été accueillis, de même que des Birmans. Mais le statut de réfugié étant extrêmement difficile à obtenir beaucoup vivent dans l’illégalité. En 2001, on a compté seulement 26 attributions pour 353 demandes, de plus certaines nationalités comme les Kurdes n’obtiennent jamais de réponses favorables. La prison attend ceux qui, sans statut et sans l’argent pour le vol du retour, sont arrêtés . Ainsi le Gaimusho (le quai d’Orsay japonais) a fait savoir que de nouvelles règles verraient le jour sous peu. Une vision globale de ces mouvements fait penser que le Japon prend aujourd’hui les grandes décisions dont dépend sa survie, et ouvrir ses frontières à l’étranger est aussi une façon d’avancer dans le 3è millénaire. Pour un pays comme le Japon, c’est remarquable.

Régis Arnaud, «L’archipel veut réformer son droit d’asile», Le Figaro, 08/07/02.
Véziane de Vezins, «Des retraités pour relancer la natalité nippone», Le Figaro, 22/08/02.
LA POSTE SORT DU GIRON PUBLIC
Les choses vont se faire par étapes. A partir du 1er avril 2003, une régie reprendra la gestion du courrier, de l’épargne postale et de l’assurance vie, sous la tutelle de l’Etat avant d’être revendue au secteur privé. Dans un premier temps, c’est surtout la distribution du courrier qui va être ouverte à la concurrence du privé. Il faudra que l’acheteur dispose de 100 000 boîtes à lettres (en plus des 170 000 existantes), applique une tarification nationale unique, collecte et livre le courrier en une journée! De plus, l’entreprise sélectionnée devra «garantir une couverture universelle» ce qui évite de rayer de la carte les communes trop isolées. Les candidats tardent à se faire connaître…«trop strictes ces conditions» a jugé Yamato Transport, le N°1 des livraisons de paquets. Koizumi tiendra-t-il bon ?

Philippe Pons, «Les postes japonaises vont passer dans le secteur privé», Le Monde, 12/07/02.
Arnaud Rodier, «Le Japon privatise sa poste», Le Figaro économie, 10/07/02.
COUPS D’ŒIL :
l Les constructeurs japonais d’automobiles ont trouvé leur Eldorado : les Etats-Unis. Toyota, Honda et Nissan (les trois plus importants constructeurs dans l’ordre) y connaissent un succès grandissant alors que l’heure est à la morosité sur le terrain domestique (juillet a été le 11e mois de baisse des ventes au Japon). Petit atout pour l’Outre-Atlantique: la faiblesse du yen. Même son regain récent n’empêche pas les hausses de vente : +10,6% en juillet pour Nissan. Que de bons chiffres en perspective!
l Juki net est le nom du réseau d’enregistrement qui permettra à chaque citoyen japonais d’être associé à un numéro à 11 chiffres. Cette identification informatique n’est pas du goût de tout le monde et le boycott est la réponse à cette menace de «fichage».
l Les fonctionnaires japonais sont trop payés par rapport au secteur privé selon un organe consultatif chargé de la fonction publique. Depuis 1948, c’est la première d’un tel constat: -2,3% de salaire permettrait de remettre à niveau les deux secteurs, et à l’Etat de réaliser de substantielles économies (241 milliards de yens).
l Baisse des impôts en vue d’après un nouveau plan de relance de l’économie. Le ministre des Finances, Shiokawa Masajuro, propose des réductions de plus de 1 milliard de yens (10 milliards d’euros) et pour les compenser, les dépenses de travaux publics passeront de 10 à 3%.
l NEC et Toshiba veulent proposer leur propre norme en matière de DVD pour la télévision numérique qui a déjà plus de 2 millions de clients au Japon. Leur disque est en concurrence avec le «Blu-ray disc» crée par Sony et huit autres industriels. Campés sur leurs brevets, les deux groupes se disputent le standard de facto. Il y a de l’incompatibilité dans l’air pour le futur client…

A.Sé, «Honda : 3,4 millions d’unités en 2005»,
Le Figaro économie, 11/07/02.
Charles Gautier, «Toyota et Honda progressent encore», Le Figaro économie, 30/07/02.
Charles Gautier, «Toyota double Fiat en France»,
Le Figaro économie, 02/08/02.
A.Sé, «Nissan vers un nouveau bénéfice record»,
Le Figaro économie, 26/08/02.
Marc Cherki, «Toshiba et NEC vont proposer leur «disque bleu»», Le Figaro économie, 27/08/02.
Jennifer Pocart

 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る