PLUIE D’ORAGE

INOUE Yasushi (1807-1991) compte parmi les romanciers japonais les plus prolixes et les plus populaires du Japon de l’après-guerre. Abordant des genres très variés, multipliant essais, nouvelles et romans (notamment historiques), cet écrivain exceptionnel est traduit dans le monde entier.
Le présent recueil réunit sept courtes nouvelles totalement inédites, intitulées Pluie d’orage, La vague, La tombe de l’ami, Les «shikkosons», La mort de Rikyu, La route du nord et Sous la glace. Écrits entre 1950 et 1952, ces récits reflètent toute la richesse du talent de leur auteur, et l’ont inspiré pour la rédaction de certains de ses futurs romans.
Avec Les «shikkosons» et La mort de Rikyu, nous remontons dans le temps. La première nouvelle raconte l’histoire de deux grands récipients mystérieux et insolites qui semblent provenir d’une lointaine contrée à l’est de la Chine. Exposés pour la première fois au Muséum d’histoire naturelle de la ville de Nara, ces deux objets venus de siècles immémoriaux intriguent et fascinent l’un des journalistes, qui est aussi le narrateur… Dans la seconde, nous retrouvons un personnage qui a réellement existé, RIKYÛ Sôeki (1522-1595), l’un des plus célèbres maîtres de la cérémonie du thé. Après avoir offensé son seigneur, le puissant TOYOTOMI Hideyoshi, pour des raisons qu’il ignore encore, Rikyû se voit écarté du cercle de ses favoris et assigné à résidence. Meurtri face à la mauvaise humeur de son maître, certain que sa mort est déjà décidée, Rikyû rédige son testament et fait le vide dans son cœur. Le vieil homme se remémore alors sa première rencontre avec Hideyoshi, la féroce rivalité qui était née entre eux, et il s’interroge sur le désir qui l’anime depuis toujours : relier la Voie du Thé à celle des guerriers. Que va-t-il lui arriver ? Dans les cinq autres récits, INOUE Yasushi nous parle tantôt avec gravité tantôt avec humour de la vie d’êtres différents des gens ordinaires – parfois des marginaux – de leur ascension ou de leur chute, de leurs faiblesses, de leur solitude et de leurs difficultés à communiquer avec autrui.

Clément Bonnier

PLUIE D’ORAGE
INOUE Yasushi
(traduit du japonais par Tadahiro OKU et Jean-François LAFFONT)
STOCK, Paris, 2001,
232 p., 70 frs.