Porc et daikon mijotes au miso

Le daïkon (dai=grand, kon=racine) est tout blanc, mais sa forme ressemble beaucoup au radis noir. Il est très souvent utilisé dans la cuisine japonaise. Râpé ou taillé en fine julienne, c’est un condiment indispensable pour la fondue, le tempura, les poissons grillés ou le sashimi. On le met dans la soupe miso, on le laisse mariner pour faire des tsukémono (petit plat de légumes salés) ou on le laisse mijoter avec  des ingrédients qui ont une saveur plus prononcée.

1- Pelez la peau du daïkon. S’il est gros, coupez d’abord en deux ou quatre sur la longueur avant de couper en rondelles de 1.5cm d’épaisseur. Escalopez finement le porc (on préfère la poitrine ou l’échine pour avoir un peu de gras).

2- Faites cuire le daïkon dans de l’eau légèrement salée jusqu’à ce qu’il devienne presque tendre.

3- Mettez un peu d’huile dans une casserole au fond épais et sautez le porc à feu vif pendant 1 minute. Y versez le bouillon. Portez à ébullition et y ajoutez le sucre, le saké, la sauce de soja et puis le 
miso préalablement dilué avec un peu de bouillon. Goûtez le bouillon et réctifiez le goût s’il en faut. Y ajoutez le daïkon et portez de nouveau à ébullition.
Baissez le feu et laissez cuire à couvert pendant 40 minutes.

4- Servez dans un bol avec les cives hachées.

500g de daïkon, 300g de porc, 2 cives,
30cl de bouillon “dashi”
1 cuillerée à soupe de sucre,
3 cuillerées à soupe de sauce de soja,
3 cuillerées à soupe de saké,
30g de miso, huile, sel