LE JAPON D’EMMANUEL GUIBERT

C’est essentiellement de ses trois mois passés à Kyoto en 2007, en résidence à la Villa Kujoyama, qu’Emmanuel Guibert tire la matière de son dernier livre, Emmanuel Guibert japonais : plus de 300 pages d’images mais aussi de mots au travers desquels l’auteur, tel un autochtone, raconte et dépeint le Japon de son quotidien.
Le livre s’ouvre sur un cahier de nouvelles époustouflantes par leur authenticité. Emmanuel Guibert nous convainc par les mots qu’il n’est pas de ces touristes qui se prennent les pieds dans les idées reçues. Ses personnages, ses décors, ses situations, tout sonne juste. On croirait lire une traduction, mais non, on est juste épaté, on savoure.
Dessinateur génial, Emmanuel Guibert donne à aimer, aimer le dessin, aimer le Japon, aimer la réalité. Car Emmanuel Guibert est un magicien du réel. Il ramasse une vieille table abandonnée, “noire d’humidité, bouffée aux champignons”, et il en fait le support d’images magnifiques. Il y peint, dessine, colle, joue avec les fibres du bois. Les nœuds révèlent le gravier ratissé d’un jardin zen ou décrivent les courbes d’un visage. On voit des gens, des regards, des rues, des passages, des forêts, des coins de ciel. Page après page, l’œil ne sait plus à quoi s’attendre ou il s’attend à tout, émerveillé qu’il est par tant de plaisir, de jeu, de découverte.
La magie Guibert opère également sur les pages de vieux cahiers qui, comme le bois de la table, renaissent pour nos yeux ébahis. De caractères calligraphiés, pris à la renverse, surgit la foule japonaise des heures de pointe et ses visages multiples. Les motifs se superposent, donnant l’impression de voir à travers les choses. On voit dans la nuit, on voit en négatif. On voit ce qu’on ne voit pas d’habitude, ou du moins pas de cette façon. Alors forcément, on s’attarde, intrigué. On prend le temps de regarder en se disant que la réalité nous cache parfois de bien belles choses quand on ne sait pas suffisamment l’observer. Et quand on arrive à la fin du livre, on se sent finalement comme son auteur : japonais.   

Pierre Ferragut

Emmanuel Guibert japonais
Textes et illustrations d’Emmanuel Guibert, éd. Futuropolis, 2008, 46€

===============

EXPOSITION – SIGNATURE – LECTURE

A l’occasion de la parution de son recueil d’illustrations sur le Japon, Emmanuel Guibert sera à Espace Japon  (12 rue de Nancy 75010 Paris) le mercredi 11 février à partir de 18h. Il inaugurera l’exposition de ses lithographies réalisées à l’issue de son séjour à Kyôto, signera ses livres et fera une lecture d’une de ses nouvelles. L’exposition durera jusqu’au 27 février. Du mardi au vendredi de 13h à 19h. Le samedi de 13h à 18h.