Hato, toujours plus haut !

Cela fait des années que les éditions Cornelius ont décidé d’accorder à la bande dessinée la place qu’elle mérite en publiant des auteurs qui ont porté au plus haut le 8e Art. Parmi les dessinateurs auxquels l’éditeur parisien a décidé de prêter attention et d’explorer une partie de l’œuvre, Tezuka Osamu occupe désormais une bonne place dans son catalogue. Après la publication des trois volumes de l’excellente série Prince Norman, dont le dernier tome est paru en mai, Cornélius vient de sortir Hato, toujours plus haut !, une œuvre méconnue du père de la bande dessinée japonaise et particulièrement intéressante. Même si le terme expérimental est peut-être un peu exagéré, Hato n’en est pas moins une œuvre à part dans le travail du maître japonais. En effet, il s’agit d’un véritable roman graphique dans lequel Tezuka mêle textes illustrés et bandes dessinées pour rapporter les aventures de deux frères. Ces deux personnages voient leur destin tourneboulé par la très longue dispute qui oppose deux des plus puissantes divinités du Japon. Avec la qualité du trait qu’on lui connaît, Tezuka le virtouse offre au lecteur un travail plein de poésie dont on a bien du mal à se détacher tant il est formidablement bien enlevé.
C. L.


Osamu Tezuka, Hato, toujours plus haut !, trad. par Patrick Honnoré et Yukari Maeda, éd. Cornélius, coll. Paul, 2006, 14euros.