ヨコ組575 / Senryu – Haiku

Petit matin froid Embrasse-moi fort Au café serré (Tatoutlor Hamada)

Le Shinkansen File dans la grisaille Je n’ai pas vu le mont Fuji (Pierre Adnot)

Seul sur la terrasse Oh ! Viens je t’attends, Rafraîchissement (Ralph Le Gall)

En me balançant Sous la branche au gré du vent Je suis mort pendu (Ralph Le Gall)

Tes
premiers sourires, tes premiers mots, tes premiers pas dépoussièrent le
passé Ensoleillent l’avenir Tu me fais revivre le paradis perdu de
l’enfance (Choi)

Vieille est l’usure de la
muraille séculaire Plus vieille est la terre pourrie par les hivers
Mais si jeune est la blanche fleur du cerisier (Jean-Bernard
Charpentier)

Le toit bleu des risières Tokyo banlieue Soufflé par le vent (Kan)

Aux champs d’étoiles Regrets, tristes A la fin de l’année (Nam)

Je bois de l’eau Le paon court dans le jardin La joie d’éventail (Ch)

Le petit chemin de terre droit Un pied de riz Des langoustines (Ch)

Le cri qui pête Casserole d’eau bouillante Le froid en fuite (Kiki)

Inconsciente Rosée matine ennivrée Désillusion (Cyril Allegre)

Triste parure Satisfait d’artifice Rêve du réel (Cyril Allegre)

Profond abîme Inquiétant éternel Douceur funèbre (Cyril Allegre)

Lune éphémère Obscure larmes de feu Âme déguisée (Cyril Allegre)

Arrête de crier Je préfère t’embrasser Réconciliation (Virginie Le Gall)

La foule se tait Dans le grand hall de la gare – M’embrasseras-tu ? (VirginieLe Gall)

Ton souffle mouillé Sur mon corps abandonné Douceur d’un baiser (Virginie Le Gall)

Les yeux dans les yeux Avant le premier baiser – Battements de cœurs – (Virginie Le Gall)

Une nuit sans toi Est semblable à mille automnes, Ne me quitte pas (Silvain Ikazaki)

La société paysanne Descend de la montagne Couper des Ananas (Kiki)

C’est juste une case en terre Au bord de la mer Canne à sucre vert (Kiki)

Archives sont bleues Les cannes au Rhum blanc L’esclave est rouge (Kiki)

J’ouvre les yeux Fin d’un rêve dans le désert Douche du matin (Serge ADLER)

Entre ciel et terre, L’avion fend les nuages, Chatouillant l’éther (Serge ADLER)

L’enfant s’est couché Cris, rires et pleurs effacés Tic Tac de l’horloge (Serge ADLER)

Salle d’attente Vieilles revues et “tic-tac” Soudain “Au suivant !” (Serge ADLER)

Douce France Tolérance zéro Aux prisons (Ima)

Réchauffement ? Jamais vu autant de Fleurs de parapluies (nam)

Je ma réveille Dans un pays changé Déjà disparu (Chabane)

La porte grince Le chat miaule C’est le matin (Catherine Tanaka)

Le chat ronronne Le feu crépite Il fait froid (Catherine Tanaka)

O, roi soleil Toi qui es si lointain Eclaire ma sombre vie (Aurélia Tanaka)

O, déesse Amour Pourquoi faut-il tourjours Attendre ton retour ? (Aurélia Tanaka)

Soleil du passée Emporte mes pensées Loin de ma destinée (Delphine Tanaka)

Typhon sur Nagasaki Des trombes d’eau s’abattent Sur la ville grise (Pierre Adnot)

Le grand portique dans la brume Je monte essoufflé au mont Misen Deux kilos de perdu (Pierre Adnot)

Le grand héron gris se moque de moi Il m’offre son meilleur profil Pour que je le photographie (Pierre Adnot)

Marchant sous la pluie Avec ma grande cape verte et mon chapeau Je ressemble à une grenouille (Pierre Adnot)

Dans le bol de riz blanc Parfois deux yeux noirs ouf ! Ce sont des alevins (Pierre Adnot)

Près du temple paisible De vieilles Japonaises bavardent Sous les arbres en fleurs (Pierre Adnot)

Belle éclaircie Le train longe le torrent Trois cormorans pêchent tranquillement (Pierre Adnot)

La télé sur le tatami Entre la calligraphie et le Bouddha Ne fait pas très Zen (Pierre Adnot)

Premier bain brûlant La baignoire déborde Véritable raz de marée (Pierre Adnot)

Cerise comme ta bouche, tendre comme ta peau Tu réveilles mes désirs enfouis … Beaujolais nouveau 2002 (?)

Le givre du matin Sur l’étang gelé Pattes d’oiseau (Roger Gendrin)

Ce sont tous mes mots Qui pour l’hiver et le cœur Sont rassemblés ici (Christian Faure)

Sous le grand ciel bleu Le temps et les gens s’en vont On ne sait comment (Serge Janover)

Paquets sous les bras Sillonner dans la foule de fête Ah ! Missions accomplies ! (Aline)

Le froid me saisit La pluie me transit Mais Noël me réchauffe (Anne-Marie)
La pluie verticale Un saule sur la fontaine Essuie ses larmes (Claude Aussage)

Entre les branches Piquée dans le ciel glacé Luit une étoile (Claude Aussage)

La bouilloire chante Sur les braises ardentes L’hiver est bien là (Claude Aussage)

Givre étincelant Moineau caché dans le houx Bientôt l’an nouveau (Claude Aussage)

Plus que les truffes C’est les truffes au chocolat Que mon ventre attend (mi)
La pluie ruisselle Les paupières velours Les gouttes scintillent sous la lumière (Annie Royer)

Pétales de roses Tendrement volent au vent Douceur du printemps (Annie Royer)

Pour toi ce soir Je f ‘rai un détour Parmi les étoiles du soir. Stop (Michaël Sebaoun)

Avec mon long pantalon Personne ne voit Mes chaussettes dépareillées (alex)

Perdue dans le bus, Ma petite écharpe mauve Aucun autre ne la remplacera (alex)

Sans cheminée Comment le Père Noël Pourra-t-il venir? (alex)

Ton nez est rouge As-tu froid? As-tu bu? Ton nez est rouge (alex)

Sur sa tête au sol Le soleil fit de l’ombre Mishima riait (Jean Chubilleau)

Des larmes de pluie Sur le quai Train envolé (Christophe Baillot)

Y’a du monde Devant les grands magasins Décembre (L)

Tel un camé Chez Okamé Les mets (Lionel Gillet)

Sur ma veste posée sur l’herbe Une feuille morte Prends tranquillement place (Claude Speranza)

La lune se lève Je m’endors Sur un nuage qui passe (Claude Speranza)

Un brin d’herbe Entre mes dents Tourne tourne (Claude Speranza)

1 2 3

 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る