Pratique : Tout sur le visa vacances-travail

Vous avez entre 18 et 30 ans et vous rêvez de partir au Japon ? Le visa « vacances-travail » est pour vous ! Depuis le 8 janvier 1999, un accord a été signé entre le Japon et la France pour promouvoir la mobilité des jeunes et favoriser la découverte mutuelle des deux cultures. Un visa d’un an (maximum) a donc été créé pour permettre aux vacanciers de compléter leurs ressources par un emploi rémunéré. À noter cependant que les délicieux « petits boulots » de type travail dans un bar, boîte de nuit ou salle de jeux ne sont pas admis.
Alors, toujours faim de voyages ? Vérifiez d’abord vos ingrédients : ne pas être accompagné d’enfants, être titulaire d’un passeport en cours de validité, avoir des ressources financières (2000 dollars auxquels s’ajoutent le prix d’un billet d’avion), et une santé solide. Ensuite, passez à la recette : outre le formulaire de demande de visa dûment rempli et signé, joignez une description détaillée des activités rémunérées que vous souhaitez exercer, un CV, une lettre de motivation, un certificat médical et un document justifiant de vos ressources financières. Ajoutez à cela un zeste de couleur avec votre photographie d’identité et une enveloppe timbrée à la valeur d’un recommandé pour la réponse. C’est prêt !
La demande de visa est à déposer auprès de l’Ambassade du Japon à Paris ou du Consulat Général du Japon à Marseille ou à Strasbourg. Vous pourrez vous informer davantage en écrivant à l’adresse suivante : Japan Association for Working Holiday Makers, San Plaza 7th Floor, 4-4-1, Nakano-ku, 164-8512 Tokyo, ou en consultant le site Internet : http://www.fr.emb-japan.go.jp/sejour_menu.html
Cléa Patin