Matsue 98 : un souvenir inoubliable

Tous les ans, Espace Japon offre à l’un de ses étudiants l’occasion de passer 15 jours à Matsue et d’y suivre gracieusement un stage de langue et culture.
Quitter la France en pleine euphorie du Mondial n’a pas été sans un sentiment de rater l’événement national de la fin du siècle, que dis-je, du millénaire. Mais fouler le sol japonais était un projet si longtemps refoulé que ce regret s’est rapidement dissipé dans la perspective de pouvoir enfin réaliser un rêve.
Jeudi, les cours commencent. Nous sommes répartis en fonction des 3 langues (français, anglais et chinois) et sur 3 niveaux. La plupart du temps, les après-midi sont réservés aux activités culturelles. Le premier est consacré à la poterie (Togei). Après une rapide démonstration du professeur, Mme Fukushima Emi, chacun se lance dans la fabrication de vases, tasses, cendriers, assiettes… La panoplie est large. On reconnaît même un manekineko. Vendredi, après une matinée de cours, nous bénéficions d’une demi-journée de liberté. Avec une amie française, nous en profitons pour faire une grande balade dans Matsue. Nous nous rendons sur les bords du lac Shinji, puis aux pieds du château. Après un parcours dans le parc et les alentours, il est déjà temps de rentrer à l’hôtel pour préparer nos bagages : à 16h00, chaque participant a rendez-vous avec sa famille d’accueil pour le week-end. Je fais donc la connaissance de la famille Koshi avec qui j’aurais le plaisir de découvrir les alentours de Matsue, le Mont Daisen, le Musée Adachi, et la ville elle-même : l’intérieur du château, la maison de Lafcadio Hearn, des temples magnifiques semblant loin de tout, perdus au milieu d’une forêt de bambous peuplée de quantité d’oiseaux exotiques. Le lundi soir, nous nous retrouvons tous à l’hôtel, avides de savoir quel week-end ont vécu les amis français, irlandais, américains et chinois… Nous en sommes tous enchantés.
Les cours se passent bien et sont très vivants. A mi-parcours, nous changeons de professeur. Pour les 2 derniers jours avec nous, Mme Kanayama Fumi a la bonne idée de faire venir quelques-uns de ses élèves étudiant le français à l’Université de Matsue. Par petits groupes, ils/elles nous aident à construire des dialogues, raconter une histoire et tout s’achève par un jeu de devinettes à propos de recettes de cuisine japonaise. M. Shimamoto Koji remplace Fumi le lendemain. Le jeudi 23 juillet, 2 options sont au programme pour l’après-midi : judo ou confection de gâteaux japonais (wagashi). J’ai choisi la première. Un mini-bus nous récupère à l’hôtel pour nous laisser juste devant le commissariat de la Préfecture de Shimane. Comme bien souvent au Japon, c’est la police locale qui enseigne ce sport. A peine rentrés à l’hôtel, nous repartons tous pour une soirée avec les habitants de Matsue : ils fêtent une seconde fois avec nous “Tanabata” ou la “Fête des étoiles”, normalement célébrée le 7 juillet dans tout le Japon. Nous avons, bien entendu, écrit chacun nos vux sur des papiers de couleur qui sont accrochés dans l’arbre de bambou et préparé quelques chansons typiques de nos pays respectifs. Les francophones se lancent avec “Goûtons voir si le vin est bon…”. Le lendemain, nous aurons le plaisir de découvrir et prendre part à la cérémonie du thé : tout un art pour la préparation et la dégustation de ce fameux thé vert (matcha). Le vendredi soir, nous participons au Tenjin Mikoshi : plusieurs groupes d’employés d’une même entreprise pour la plupart, ou adhérents d’une même association, portent leur sanctuaire à travers la ville, pendant plusieurs heures, et terminent leur parcours devant le temple. C’est une soirée inoubliable, les trottoirs sont bondés.
Tout juste sortis de notre tout dernier cours, nous allons planter un arbre commémoratif en face du centre. Ceux des années précédentes sont disséminés dans le bout de terrain consacré à cette manifestation. Le soir a lieu la cérémonie de “remise de diplômes” aussitôt suivie de la soirée d’adieu. C’est l’occasion de retrouver nos familles d’accueil, les professeurs et les organisateurs de notre programme. Nous nous quitterons donc le lendemain, et pour certains d’entre nous le départ de Matsue sera aussi celui du Japon.

Armelle Tandé

 


 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る