Les jambes coupées

Depuis les Jeux olympiques de Tôkyô de 1964, le Ministère de l’Education nationale du Japon programme chaque année dans tous les établissements scolaires du pays des examens de force physique ainsi que des épreuves sportives afin de déterminer la condition physique des jeunes Japonais. Les statistiques
alors établies sont révélatrices du manque d’exercice que connaissent de plus en plus d’enfants actuellement et qui est indubitablement lié au développement des activités d’intérieur. Comparés aux enfants d’autrefois qui prenaient part quotidiennement à des jeux d’extérieur centrés sur la communication avec des garçons ou des filles de leur âge, la plupart des enfants d’aujourd‘hui, plus renfermés, montrent davantage d’intérêt pour des activités plus individuelles et plus reposantes. Par ailleurs, et ce à leur décharge, leurs journées sont de plus en plus chargées. Entre l’école et le juku (cours de soutien qui ont généralement lieu le soir), il est vrai qu’ils doivent avoir
bien du mal à trouver ne serait-ce qu’une heure de répit pour se dépenser. Pas étonnant d’en voir ainsi tituber, au bord de l’écroulement: fura fura.

Pierre Ferragut


 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る