HELLO MATSUE’97

Tous les ans, en juillet, un élève de japonais d’Espace Japon a la chance de partir approfondir pendant 15 jours ses études de la langue et de la civilisation nippones, grace à la Matsue City International Exchange Association, qui lui offre les cours et son logement à l’hôtel.

16 juillet- Hall de l’hôtel URBAN, Yada-san me salue gentiment. Il fait partie de la Matsue City International Exchange Association (MIEA). Chambre 415. Je monte me reposer. Dans l’ascenseur, première rencontre avec une participante française de ces 11ème cours d’été, Catherine Matsumoto. Nous prenons rendez-vous pour 18h. Le téléphone sonne déjà “moshi moshi”. Stéphanie Perot, membre française de la MIEA, m’invite à la rejoindre pour recevoir un booklet d’information sur ce qui va se passer pendant ces deux semaines. 18h. Catherine et moi marchons au hasard des petites rues de Matsue jusqu’au lac, nous restons un long moment assises au bord de l’eau. Le soleil se couche sur le lac Shinji.
18 juillet- Chaleureuse réception hier avec présentation des officiels de la ville de Matsue, des membres de la MIEA et aussi des participants au cours d’été. Opulent banquet où j’ai goûté les coquillages de Matsue, shijimi.
22 juillet- 7h. La dame de l’hôtel URBAN me sert le petit déjeuner accompagné comme chaque matin d’un chantant “omatase shimashita”. Je suis bientôt rejointe par Lisa, adorable américaine de la Nouvelle-Orléans, petite sœur de Gayle Divers, suivie par Iver, norvégien, et Nathalie, Française, tous deux Irlandais d’adoption, Liam et Donal, Irlandais, Diane, Canadienne et Régine et Linn, Belges. 8h30. Kasumi nous salue avant que nous montions dans le bus au plancher de bois qui chaque jour nous emmène à la MIEA. Pendant toute cette semaine le jisa-boke (décalage horaire) m’a tenu compagnie : le matin pendant les cours, la nuit me tenant éveillée. J’aime le petit cri aigu des tombi (milans). 16h30. Je rapporte à l’hôtel un chrysanthème jaune et orange au cœur rouge de pâte d’haricots sucrés. Je l’ai fabriqué à la confiserie de Matsue. A chaque mois son wagashi inspiré de la nature : en février, la fleur de prunier; en avril, le camélia; en mai, l’iris; en juin, la prune verte; en juillet, l’asagao (volubilis qui ne dure qu’un jour)… 17h. Dernière répétition de chant. Ce soir, devant les citoyens de Matsue, nous avons choisi de chanter “A bicyclette” d’Yves Montand.
26 juillet- Jour de mon anniversaire. Ce matin, les membres du MIEA m’ont offert trois roses oranges. Le typhon arrive, nous devons passer l’après-midi à l’abri.
27 juillet- Dimanche. 27ème jour du 7ème mois de l’an 9 de l’ère Heisei. Quelle belle journée. avec Liam, Iver et Linn nous nous sommes un peu perdus dans la campagne près du musée Fudoki no Oka. Le temps était couvert et tiède, le ciel blanc. Dans le parc nous avons vu des tombo (libellule) aux ailes de velours bleu nuit, et des grenouilles vertes pas plus grosses que l’ongle d’un pouce; nous avons flané dans les allées du jardin botanique.
30 juillet- Hier, soirée d’adieu. Quelle tristesse de quitter Kasumi, Mutsuko… nous nous écrirons. 19h. Je pars pour Tokyo.

Fabienne Simon
novembre 1997.


 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る