Special Noel

Console : AVEC WII, NINTENDO FAIT LA RÉVOLUTION

Lorsque le fabriquant japonais a lancé son projet de nouvelle console de jeux vidéo, il l’avait baptisé Révolution. Pendant des mois, sur les sites et les blogs spécialisés, les amateurs de jeux discutaient avidement de Révolution, espérant que le résultat serait à la hauteur de leurs espérances. Puis, Nintendo lui a donné un autre nom : Wii. Plus simple à retenir, pouvant avoir un sens différent selon les langues. mais ce changement d’appellation n’a eu aucune influence sur le caractère révolutionnaire de cette nouvelle console qui sera disponible en France dès le 8 décembre. Il n’est pas dit que tout le monde pourra être servi pour les fêtes de Noël, car Nintendo semble un peu débordé par la demande en dépit d’un prix relativement élevé : 250$. Bien entendu, quand on aime, on ne compte pas. Le constructeur japonais en a bien conscience et sait qu’il propose une console susceptible de séduire un très large public. En effet, Wii ne s’adresse pas seulement aux férus de jeux vidéo, la console vise aussi toutes les personnes tentées par cette forme de divertissement, mais qui hésitaient à franchir le pas, jugeant ces appareils trop compliqués à manipuler. La simplicité, tel est le mot d’ordre de Nintendo qui a créé une machine extraordinairement accessible, y compris aux personnes plus âgées. Outre les jeux, il sera possible de surfer sur Internet ou de lire ses DVD. Compacte et pratique, la Wii pourrait bien faire de l’ombre à Sony et sa PlayStation 3 (PS3) annoncée pour le printemps 2007. Technologiquement plus en pointe que la Wii, la PS3 représente un pari risqué pour Sony qui testera notamment sur cette nouvelle console son nouveau format de DVD haute définition. Pourrez-vous attendre le printemps ou vous précipiterez-vous pour achter la Wii. Quoi qu’il en soit, Noël sera une nouvelle fois tourné vers la technologie. Amusez-vous bien. C. L.

DVD : IMAGES EN FÊTE
Comme l’explique leur brochure, Les Films du paradoxe entendent offrir “un autre regard” sur le cinéma. Plutôt que de miser sur les grosses productions, le distributeur met l’accent sur un cinéma d’auteur de qualité. Parmi les nombreux films (24,99$) présents dans leur catalogue, il convient de citer Femmes en miroir de Yoshida Kiju, Moe no suzaku de Kawase Naomi ou encore Le Village de mes rêves de Higashi Yôichi. Chacun de ces longs métrages pose un regard éclairé sur le Japon contemporain, sur sa société telle qu’on ne la connaît pas en Occident. Loin des clichés et des idées reçues, Yoshida, Kawase et Higashi nous amènent à changer notre façon de considérer le pays du Soleil-levant sous le seul angle d’une société urbanisée et tournée vers la technologie. De son côté, Wild Side Vidéo rend hommage au grand Naruse Mikio avec un coffret (49,99$) contenant trois de ses films parmi lesquels Le Repas. A ne pas manquer.


Livre : PLAISIR DES MAINS, PLAISIR DES YEUX
Si vous n’êtes pas tenté par les consoles de jeux vidéo et que, malgré tout, l’envie de vous servir de vos mains vous démangent, tournez-vous vers l’ouvrage de Fujii Michiru. Cette ancienne journaliste de mode, devenue créatrice et styliste s’est fait une spécialité de mettre en valeur les nœuds dans l’univers de la mode et de la décoration. Dans le vêtement traditionnel japonais, le nœud occupe une place importante. Dans son livre qui se veut avant tout pratique, l’auteure donne plusieurs exemples adaptés aux tissus ou aux rubans utilisés. Une quarantaine de créations sont ainsi expliquées de façon très claire, permettant à la fois de créer aussi bien des boutons-nœuds qui mettront en valeur une veste que le musubi de lapin, un doudou réalisé en un tour de main et qui ravira les plus jeunes. C. L.

Jolis nœuds déco, Michiru Fujii, Dessain et Tolra, coll. Quatre mains, 2006, 12,50$

   

 

{BREAK}

Invention : LE PRÊT À MARCHER

On
sait que les Japonais attachent un intérêt tout particulier à la
robotique. Un ingénieur de l’université de Tsukuba, non loin de Tokyo,
fait partie de ces individus qui pensent que cette science peut
permettre d’aider les plus fragiles dans leur quotidien. Il a mis au
point un costume robotisé grâce auquel une personne le revêtant peut
accomplir certaines actions qu’elle n’auraient pas réussi à
entreprendre autrement. Sankai Yoshiyuki a ainsi aidé une personne
paralysée de gravir une montagne avec son vêtement hors du commun.
Cette réussite offre désormais des perspectives industrielles puisque
dès 2007 ce sont quelque 20 costumes de ce type qui seront produits et
plus de 400 en 2008. Pour en acquérir un, il vous faudra débourser 32
000 euros ou 451 euros par mois si vous choisissez la location.
http://sanlab.kz.tsukuba.ac.jp/HAL/

Musique : PUR COMME LE VERRE
Fukui
Suenori n’est peut-être pas un mélomane, mais sa dernière invention
devrait en satisfaire plus d’un. On sait que les amateurs de musique
sont souvent très sensibles aux supports sur lesquels sont gravés les
enregistrements de musique. M. Fukui a trouvé une solution originale
grâce à son CD de verre dont il vante la pureté. Dans la mesure où ce
CD est complètement transparent, les informations qui sont stockées
peuvent être lues parfaitement, ce qui renforce la qualité du son,
expliquait-il récemment dans le quotidien Mainichi Shimbun. N’étant pas
sensible à l’humidité ou la chaleur, ce CD d’un nouveau genre est
éternel. Le premier enregistrement sur CD de verre, air sur la corde de
sol de J. S. Bach, est disponible au prix de 634 euros.
www.ishimaru.co.jp/news/00883/

Livre : SANS INTERDIT
Qu’on
le veuille ou non, le Japon est souvent associé au sexe. Les estampes,
les films d’Oshima, les pratiques SM et bien d’autres choses ont
contribué à enraciner cette perception du pays du Soleil-levant dans
nos esprits. Dans son remarquable ouvrage, Agnès Giard fait le tour de
la question, en abordant à la fois le rapport au sexe dans la société
que les pratiques déviantes. Richement illustré, ce livre permet
d’éliminer de nombreux préjugés.

L’Imaginaire érotique au Japon, Agnès Giard, Albin Michel, 2006, 35euros.


Pratique : DE BONNE COMPOSITION
On
dit parfois après une réunion que l’atmosphère y était glaciale ou bien
chaleureuse. Si l’on avait pu savoir à l’avance l’humeur de ses
interlocuteurs, la rencontre aurait pu se dérouler autrement. GS Yuasa
et l’Université de Tokyo ont mis au point un système baptisé Shoji qui
permet de déterminer puis de visualiser grâce à des couleurs
l’atmosphère qui règne dans une pièce. Consultable à distance via
Internet, le baromètre d’un nouveau genre pourra être un précieux atout
pour les entreprises voire les particuliers qui voudraient connaître
l’humeur de leurs partenaires. En attendant son prix d’environ 2 300
euros risque d’en contrarier plus d’un.

www.gs-yuasa.com/jp/news/subject2.asp?CODE=83

 


 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る