Sens dessus dessous

Avec l’arrivée du mois d’avril, c’est la rentrée des classes, les premiers pas des nouvelles recrues en entreprise, les changements en tout genre qui marquent le quotidien d’un grand nombre de Japonais. C’est la reprise à bien des niveaux, la remise des compteurs à zéro. Et pour certains, ce ravalement de façade annuel peut se traduire par un déménagement. Au cours des premières semaines de printemps, l’agenda du déménageur ne désemplit pas. Les journées ont beau rallonger, les cerisiers fleurir et les pique-niques refaire leur apparition, dans l’imaginaire des Japonais, avril est un mois où l’on n’a pas vraiment le temps de flâner. Mais puisque tout ça est reconnu, dans les normes, que depuis des années et des années cette saison est prise d’assaut par toute une partie de la population qui se dit que quitte à déménager autant le faire en même temps que tout le monde, et donc puisque les déménageurs se surpassent pour l’occasion et offrent une panoplie de services défiant toute concurrence (avec une mention spéciale quand même pour cette société dont les employés changent de chaussettes avant de décharger chez le client), puisque tout est réglé au chronomètre et que rien ne peut plus les arrêter, alors je vous demande : à quoi bon s’en faire? A moins que, comme moi, vous ayez choisi l’option “emballage par le client”… Avec l’exiguïté des logements japonais, on arrive vite à un sacré capharnaüm: gucha gucha

Pierre Ferragut


 

パスワードをお忘れの場合、OVNINAVI.COMに登録したE-mailアドレスにパスワードをお送りします。登録E-mailアドレスを入力してください。


戻る